• Un héroisme tranquilleCertes, ces femmes sont courageuses, mais il me plaît de rendre hommage aux femmes "anonymes", nos ouvrières et nos paysannes, qui s'acharnent seules, à faire bouillir la marmite !

    Partout en France, ce sont succédées des héroïnes anonymes, des sœurs religieuses (les « anges blancs ») dévouées à l’extrême, des résistantes civiles engagées avec acharnement.

    Les témoignages sont innombrables :

    - les souvenirs de guerre du capitaine René Thorel,

    - Reims, la ville martyre,

    - la montagne de la mort en Alsace, le Hartmannwillerkopf,

    - le village martyre de Gerbeviller, en Lorraine,

    Les femmes sont partout, anonymes et invisibles, comme les demoiselles de Vertus, à la ferme de la Magdeleine (près de Verdun) ou bien Emilienne Moreau, héroïne de Loos….

    Un héroisme tranquille

    Les conditions de vie des civils pendant la guerre 14-18

     La parisienne durant la guerre

    Un héroisme tranquille

    Pin It

    votre commentaire
  • MES AVANCES au 6 avril 2019 : Francine BAROIN

     

     Prudence : pas de recherches hâtives.... N'oubliez pas qu'il faut vérifier chaque information ! Pourtant, la surenchère pourrait être facile, mais pas très productive....

    Pin It

    votre commentaire
  • L'engagement des femmes pendant la guerre

    Pin It

    votre commentaire
  • En France, la Femme a gardé son image de fragilité et de douceur ; pour témoin, Lou (Louise de Colligny-Chatillon) devenue « muse » d’Appolinaire, poète et soldat, tombé amoureux fou d’elle.

    Et pourtant….

    - La baronne Bertha VON SUTTNER, à l’origine de la Légion d’Honneur, va mener le combat de la paix,

    - Marie MANVINGT, pilote d’avion, participe aux combats aériens déguisée en homme ; exceptionnelle sportive, elle met ses qualités au service de la Nation ; elle est « la fianciée du Danger »,

    - Hélène DUTRIEU, obtient le 1er brevet d’aviation en Belgique ; elle restera malgré tout cantonnée dans un rôle d’infirmière,

    Si en Europe, les femmes sont victimes de la ségrégation masculine, les choses sont bien différentes dans la Russie tsariste : Lyubov GOLANCHIKOVA et la princesse DOLGOROUKAÎA ont l’opportunité de faire valoir leurs compétences d’aviatrices.

    - Maria BOCHKAVFRA (surnommée Yashka), à la tête du bataillon de la mort, unité militaire de 300 femmes, en uniforme russe et la tête rasée,

    - Marie CURIE, femme d’action, s’impose sur le front avec ses « petites curies », ambulances radiologiques qu’elle a mise au point et qui secondent les chirurgiens militaires,

    Des femmes pionnières tombées dans l'anonymat

     

    - Jeanne MACHEREZ, simple présidente du Comité Local de l’Association des Dames Françaises, s’autoproclame « maire de Soissons » pour sauver sa ville des Allemands ; fondatrice de « la Goutte de lait » association qui vient au secours des nourrissons et leurs mères, Jeanne ne ménage pas sa peine.

    Beaucoup de femmes suivront son exemple ; notons qu’à la fin de la guerre, elles reprendront leur place de mères, d’épouses, de sœurs, de fiancées, prouvant ainsi leur totale aptitude politique à gouverner une ville « à feux et à sang ».

    - Agatha CHRISTIE, infirmière bénévole, puis assistante-chimiste et diplomée de pharmacie, a acquis des compétences en expertise médicamenteuse (drogues et poison compris) en participant à l’effort de guerre.

    Des femmes pionnières tombées dans l'anonymat

    Pin It

    votre commentaire
  • Si nos soldats ont vécu les pires atrocités sur le front, les femmes, dit « le sexe faible » ont également participé à l’effort de guerre, au prix de dures souffrances, voire au prix de leur vie ou celles des siens.

    Il fallait bien que DES femmes racontent l’histoire d’autres femmes :

    - Edith WHARTON, en mission reportage à Verdun, mission par pur altruisme ;

    - COLETTE, journaliste et chroniqueuse de guerre ; « les heures longues » est un recueil composé d'articles publiés pendant la Première Guerre mondiale, d'août 1914 à novembre 1917 ;

    - Anais NIN, et ses journaux intimes qu’elle tiendra toute sa vie ; étonnant journal d’enfance de 1914 à 1920, « de la découverte au jour le jour d'un être qui ne peut pas vivre sans se confier, qui se réfugie dans ce journal et se sauve par là d'une détresse qui eût pu la briser »,

    - Françoise DOLTO, connue à l’époque sous le nom de Françoise MARETTE, relatant ses souvenirs d’enfance dans « Enfances » se souvenant passer son temps à tricoter des cache-nez pour les Poilus ;

    - Marcelle LEROUGE, et ses cahiers d’école,

    - Louise WEISS, après avoir servi durant la guerre comme infirmière, elle militera activement pour le vote des femmes ;

    - Simone de BEAUVOIR qui traverse la guerre avec sérénité dans son autobiographie « Mémoire d’une jeune fille rangée ».

    .... des inconnues qui ont laissé des messages de leur passage, des inconnues devenues célébres... et puis toutes les inconnues.

    Histoires de femmes durant la Grande GuerreHistoires de femmes durant la Grande Guerre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La vie des Français au XIXe siècle

    Pin It

    votre commentaire
  • Une intervention de B. CYRULNIK, neuro-psychiatre français contemporain :

    La mémoire traumatique

    La mémoire traumatique

    Pin It

    votre commentaire
  • Un témoignage bouleversant de Primo LEVI,  prisonnier au cours de l'année 1944 dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Monowitz.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Auchwiitz en image : Nuit et Brouillard

    Pin It

    votre commentaire
  • Une explication claire de Véronique CEZARD, thérapeute et formatrice à l'IFTD :

    Ma place au sein de la famille

    Ma place au sein de la famille

    Pin It

    votre commentaire
  • LA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMESLA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai adoré ce livre ! Mona CHOLLET, journaliste et essayiste contemporaine, parle des femmes modernes, des femmes telles que certains de nos contemporains misogynes les voient ! Ne dit-on pas que derrière chaque "grand homme" se cache une femme ? Et bien moi, j'en suis persuadée !

    Je vous invite à lire également ceci : Des femmes et de la moralité

    Je suis convaincue que derrière chaque homme de ma famille, tapies dans l'ombre, les mères, les femmes, les sœurs, les épouses ont contribué à ce que ma famille est aujourd'hui, ordinaire... et à dire vrai, au fil de mes recherches, ma famille me semble bien peu ordinaire. Chacune de mes découvertes m'aide à mieux la comprendre, à mieux l'aimer.... Ce ne sont plus des noms sur un arbre : j'ai appris à aimer mes aïeux et à les respecter.

    LA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMES

    Pin It

    votre commentaire
  • Généalogie, une passion dévorante...

    Pour faire suite au cours de ce matin, je qualifierai la généalogie de passion chronophage. Et comme disait Victor Hugo, "la curiosité est une gourmandise. Voir, c'est dévorer".

    Généalogie, une passion dévorante...

    Pin It

    votre commentaire
  • Les vacances de la Toussaint approchent à grands pas, et il me semblait intéressant d'écrire sur une activité à partager avec ses enfants et/ou ses petits-enfants.

    Vous dîtes « c’est fatigant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s’incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n’est pas cela qui fatigue le plus. C’est plutôt le fait de s’élever à la hauteur de leurs sentiments. De s’étirer, de s’allonger, de se hisser sur la pointe des pieds. Pour ne pas les blesser. »

    Janusz KORCZAK

    "Quand je deviendrai petit"

     

    Faire de la généalogie avec les enfantsPour grandir un enfant a besoin de savoir d’où il vient. Il doit avoir accès à son histoire, donc à la vôtre ! Qui mieux que vous peut lui transmettre ce savoir.... Et quel plaisir de partager un moment avec lui !

    Reconstituer des générations en généalogie sera une source d’épanouissement. En grandissant, il se sentira l’héritier de toute une lignée. C'est terriblement enrichissant ! Sans s'en rendre compte, il va apprendre l'Histoire...

    La suite... (ici : ATELIERS D'INITIATION)

     

     Faire de la généalogie avec les enfantsFaire de la généalogie avec les enfants

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Continuant mes investigations sur mon arrière grand-mère Francine BAROIN - qui ne semblait pas très appréciée dans la famille - j'ai trouvé que sa propre mère Anatoline BOIVILLE (née en 1851) était une enfant abandonnée. J'ai donc axé mes recherches sur les abandons au 19ème siècle (avec un tuto en perspective ).

    Se pose alors une question  qui me trottine dans la tête depuis pas mal de temps : comment devenir mère et/ou grand-mère lorsque l'on n'a aucune référence ? Qu'est-ce qu'une bonne "grand-mère" ? Comment cette aïeule a pu se construire sans repère ?

    Si j'ai appris une chose en "généalogie", c'est qu'il faut investiguer et lire ! Lire beaucoup....ne rien lâcher et persévérer !

    la persévéranceVous vous souvenez, je vous ai déjà parlé de OneNote, et bien, toutes mes recherches y sont inscrites.... Je vous le recommande toujours !

     

    MES AVANCEES AU 12 mars 2019

    IL faut toujours partir du "général" pour se rendre au "particulier". C'est ainsi que j'approfondis mes connaissances en matière "d'aide sociale" au 19ème siècle, en France, puis dans le Morvan ; pour mieux connaitre ma famille, je dois me documenter sur l'Histoire avec un grand "H" pour ensuite mieux comprendre ma famille.

    De la pugnacité qui paye

    Pin It

    votre commentaire
  • Qu'il est long le chemin de mes ancêtres !

    Rechercher, trouver et surtout vérifier chaque information, lire et relire....

    MES AVANCES au 22 avril 2019MES AVANCES au 22 avril 2019

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Qu'il est long le chemin de mes ancêtres

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Francine BAROIN était la mère de ma grand-mère paternelle, Marie Jeanne BEAUJON, à l’âge de 19 ans seulement. Je me sens particulièrement proche de cette ancêtre, qui, tout d’abord porte un prénom proche du mien (Françoise) et ensuite, à l’aube de son adolescence a vu sa vie basculer comme la mienne.

    MON ANCETRE PREFEREE : FRANCINE BAROIN

     Je n’ai retrouvé qu’un simple « acte de naissance » ; elle appartient à la catégorie des « ancêtres invisibles », ces personnes qui ont eu une vie « ordinaire » sans laisser de trace. Une vie ordinaire ? Peut-être pas….MON ANCETRE PREFEREE : FRANCINE BAROIN

     Dérivé de « Françoise », le prénom « Francine » vient du latin « Francus » et signifie : « de condition libre » ; il se fête le 9 mars.

     Le prénom Francine est un dérivé de Françoise, forme féminine de François dont le prénom d'origine, Franciscus, est apparenté au terme latin Franci, « Francs ». Cet adjectif fut employé au IVe siècle pour désigner un peuple germanique qui envahit la Gaule. Ce prénom qui symbolise la franchise et la liberté n'a certainement jamais été très en vogue.

    MON ANCETRE PREFEREE : FRANCINE BAROINEn tout état de cause, je trouve qu’il me va bien ; j’ai longtemps émis l’idée que ma mère avait choisi ce prénom pour lui rappeler la très célèbre actrice Françoise FABIAN, ou bien la sublime Françoise DORLEAC, sœur de Catherine Deneuve et décédée trop jeune…. J’aurai aimé qu’elle ait pensé à Françoise DOLTO ou Françoise GIROULT… et bien non ! Que nenni… grande couturière, experte en tricot et autres loisirs créatifs, ma mère lisait chaque mois « Modes et Travaux » et trouvait si adorable cette poupée qu’elle m’en a donné le nom !

    Et pour la petite histoire, mon ex s’appelait Michel….

    « La personnalité de Francine est assez particulière. Elle se caractérise généralement par une grande franchise. Francine n'hésitera jamais à crier haut et fort ce qu'elle pense, peu importe si ses propos déplaisent ou dérangent du moment que sa vérité est dite aux autres. C'est ainsi qu'elle construira l'ensemble de ses relations professionnelles et personnelles. D'ailleurs, Francine évitera toute situation et toute personne susceptibles de censurer sa spontanéité ou de refouler sa nature. Adepte des plaisirs simples et d'humeur plutôt joyeuse, Francine n'est pas vraiment un bourreau de travail. Elle saura pourtant s'appliquer quand cela sera nécessaire pour son évolution professionnelle ou personnelle. Sa gaieté ne rimant pas forcément avec frivolité, Francine a la tête sur les épaules et connaît la valeur de chaque chose ». (Extrait du Journal des Femmes)

    En quoi notre prénom nous influence t-il ? (Gazette de la psychogénéalogie)

    Pin It

    votre commentaire
  • FASHION WEEK A PARIS

    PARIS, capitale de la mode !

    Du 29 septembre au 1er octobre 2019, c'est le grand défilé des collections Printemps-Eté 2020.

    C'est une bonne occasion pour faire un tour d'horizon des métiers du textile (cliquez sur les métiers).

    On distingue

    1/ ceux qui cultivent la plante

    le chanvrier

    le peigneur de chanvre

    2/ ceux qui fabriquent le matériau de base

    le tisseur

    le tisserand

    le fileur de laine

    3/ ceux qui fabriquent les vêtements

    le tailleur d’habits

    la dentellière

    FASHION WEEK A PARIS

    la brodeuse

    FASHION WEEK A PARIS

    la couturière

    FASHION WEEK A PARIS

    la gantière

    FASHION WEEK A PARIS

    le cordier

    le matelassier

    4/ ceux qui entretiennent

    la lavandière

    la blanchisseuse

    la repasseuse

    5/ ceux qui commercialisent

    le drapier

    le marchand

     Si tous les métiers du textile sont intéressants, j’ai toutefois une préférence pour ceux de la couture et plus particulièrement de la broderie.

     

    FASHION WEEK A PARIS

    FASHION WEEK A PARIS

    FASHION WEEK A PARIS

    Pin It

    1 commentaire
  • ATTENTION AUX FAUSSES IDEES EN GENEALOGIE

     Prudence : pas de recherches hâtives.... N'oubliez pas qu'il faut vérifier chaque information ! Pourtant, la surenchère pourrait être facile, mais elle n'est pas très productive....

    Attention aux idées fausses en généalogie !

    Pin It

    votre commentaire
  • Pas facile de faire la généalogie de sa famille ! Et pourtant, je reste persuadée que tout le monde peut la faire, avec un peu de méthode, de la pugnacité et de la rigueur....

    LES PIEGES DES TABLES DECENNALES

    Pin It

    votre commentaire
  • Le cercle temporel représente la façon dont nous allons "jouer" notre vie sur une période de 27 mois ; cette période se répète jusqu'à la fin de notre vie.

    LE CERCLE TEMPOREL

    Il existe 4 dates essentielles dans le cercle temporel :

    - la date de naissance

    - la date de conception : 9 mois avant la date de naissance

    - la date de chemin de vie : 9 mois avant la date de conception (imprégnation du père)

    - la date de gisant : 9 mois après la date de naissance (imprégnation de la mère).

    Chaque date a une symbolique.

    La date de chemin de vie représente ce qui est lumière pour nous ; elle nous informe sur l'injonction de notre vie : c'est elle qui nous fait vibrer.

    La date de conception nous indique dans quelle direction nous avons à œuvrer pour nous réaliser ; c'est l'état d'esprit dans lequel nos parents se trouvaient au moment de la conception.

    La date de naissance indique la tonalité de ce qui nous laisse en paix ; les évènements liés à cette date - dans votre arbre ou votre vie - sont importants et doivent être décodés. Dès la naissance, nous sommes en contact avec le monde extérieur ; on met alors une image sur une voix.

    La date du gisant....

    Le cercle temporel

    Pin It

    votre commentaire
  • Le Génosociogramme sert à pointer les traumatismes vécus dans le « clan », à savoir ma famille sur environ 4 générations.

    Ces « trauma » sont identifiés grâce aux dates de naissance, aux prénoms ou à l’histoire familiale. Le génosociogramme permet de comprendre les transmissions inconscientes liées à la place de chaque membre de la famille en décodant le sens caché de ces informations.

    Pour que le génosociogramme soit constructif et exploitable, il faut donc pouvoir remonter sur 4 générations

    Le sexe féminin est représenté par un rond.

    Le sexe masculin est représenté par un triangle.

    La 1ère génération, c’est moi.

    La 2ème génération est celle de mes parents ; la 3ème génération est celle de mes grands-parents et la 4ème celle de mes arrières-grands-parents.

    Le génosociogramme : un voyage transgénérationnel

    Pin It

    votre commentaire
  • MAIS OU CHERCHER ?IL me semble que le meilleur moyen de commencer est de partir de soi. Je connais mes parents, connaissais mes grands-parents, et j’ai très facilement pu remonter jusqu’à mes arrières-grands-parents. Après quelques lectures sur le web, je me suis vue submergée par une multitude de documents officiels ; il m’a donc très rapidement fallu faire un tri et prioriser.

    Les Archives départementales sous l’égide du Ministère de la Culture et des Archives de France, ont entrepris une grande campagne de numérisation. De ce fait, archives départementales et communales mettent leurs documents sur le web, à disposition du plus grand nombre.

    Site internet des Archives de France

    Site internet des Archives nationales

    Site internet des Archives nationales du monde du travail

    Site internet des Archives nationales d'outre-mer

    Annuaire des services d'archives de France

    Portail européen des archives

    Mais voilà, où chercher et comment ne pas se perdre dans tout ce fatras….

    Le livret de famille et les actes d'état civil sont les pièces essentielles pour apporter la preuve d’une filiation. Les actes d’état civil sont inscrits sur des registres administratifs au niveau des communes.

    Pièce précieuse pour débuter vos recherches, vous pourrez peut-être retrouver le livret de famille de vos parents, grands-parents voire arrière grands-parents…Remis aux époux lors de leur mariage, il comporte :

    - leurs noms et leurs prénoms,MAIS OU CHERCHER : les actes d'état civil

    - leurs dates de naissance

    - la date et le lieu du mariage,

    - les noms et prénoms de leurs parents

    - l’existence éventuelle d’un contrat de mariage, avec les références du notaire qui l’a établi,

    - et sur les pages suivantes, les noms et prénoms des enfants du couple

    Toutefois, impossible de poursuivre vos recherches au-delà de 1877, date de naissance du livret de famille ; en effet, durant le tragique épisode de la Commune de Paris et l’âpreté des combats, l’Hôtel de Ville est incendié, détruisant la bibliothèque et la totalité des archives de l’état civil parisien ; le sénateur Jules Simon (27.12.1814 – 08.06.1896) crée le « livret de famille »

    Ce livret fige l’orthographe des noms de famille puisqu’un même document est apporté à l’occasion de tous les actes d’état-civil d’un même couple : date et lieu de naissance des enfants, date et lieux du décès des enfants mineurs, la date et le lieu de décès des époux (si le livret a été apporté lors de la déclaration de décès).

    Les autres actes d’état civil n’en sont pas moins intéressants :

    Les Actes de naissance

    Selon les communes, vous pourrez transmettre votre demande par courrier postal ou bien courrier électronique ; le mieux est de demander une "copie intégrale" avec filiation, dans la commune du lieu de naissance de votre ancêtre.

    Demande d'acte de naissance : copie intégrale ou extrait (naissance en France) - Service gratuit

    Demande d'acte de naissance : copie intégrale ou extrait (naissance à l'étranger) - Service gratuit

    Certains documents comportent des « mentions marginales » : elles modifient l’état civil de l’intéressé ; reconnaissance d’un enfant naturel, rectification de l’état civil, légitimation adoptive, adoption, mariage, séparation de corps, divorce….

    A partir de 1897, est inscrit « en mention marginale » la date du mariage et celle du décès à partir de 1945.

    A partir de 1922 est fait mention dans l’acte de naissance de la date et du lieu de naissance des pa 

    Les Actes de mariage

    L’acte de mariage est indispensable pour avancer en généalogie puisque des informations importantes sont mentionnées. Sur un seul acte, sont indiqués :

    • la date et le lieu de naissance des mariés,
    • la date de naissance des parents (avec lieu de décès le cas échéant)
    • si les parents sont décédés, sont alors mentionnés les grand-parents, ainsi que d’autres membres de la famille (frères, cousins, oncles, …)
    • Le nom des témoins.

    Acte de mariage

    Annuaire des mairies

    Les Actes de décès

    Ces pièces permettent de connaître entre autre le métier et l’adresse du défunt....Et puis, pas d'acte de décès, pas d'autorisation d'inhumer.

    Acte de décès

     Bon courage, vous avez de quoi bien travailler  !

    MAIS OU  CHERCHER : les actes d'état civil

    Pin It

    votre commentaire
  • Outre les actes d’état civil, il existe également d’autres documents qui pourraient bien vous en apprendre sur la vie de vos aïeux.

    LES ACTES NOTARIÉS

    Le notaire établit tout contrat en plusieurs exemplaires et les actes notariés sont une bonne basse pour comprendre et étudier la transmission d’un patrimoine. Aujourd’hui nous faisons peu appel aux compétences d’un notaire (contrat de mariage, acte de vente, d’achat, donation, succession…. ), mais autrefois, il était très souvent sollicité pour

    - un prêt de quelques sous,

    - les actes de vente qui renseignent sur l’évolution socio-économique de vos ancêtres,

    - les testaments

    - les contrats de mariage, où sont mentionnés la dot de chacun des époux et le trousseau de la mariée,

    - les inventaires après décès

    La "minute” est l’original de l’acte dressé par le notaire qui le conserve dans ses archives. C’est le document que l’on retrouve en série E des archives départementales.

    La “grosse” est la copie de l’original de l’acte authentique, et elle est remise à chacune des parties intéressées au contrat, donc à retrouver dans les archives familiales.

    Ces documents sont importants pour connaître la situation économique et sociale de vos ancêtres. En ce qui concerne les miens, ils étaient ouvriers et ne possédaient aucun bien.

    Pour en savoir plus :

    Généawiki : https://fr.geneawiki.com/index.php/Actes_notari%C3%A9s

    Généafrance : http://www.geneafrance.org/rubrique.php?page=notaire

     

    LES PAPIERS RELIGIEUX

    En août 1539, le roi de France Henri IV édicte une ordonnance, dite de Villers-Cotteret, qui réforme la la juridiction ecclésiastique, réduit certaines prérogatives des villes et rend obligatoire la tenue des registres des baptêmes, mariages et sépultures par les curés, exception faite toutefois de la communauté juive et de quelques excommuniés. Ce texte législatif est l'acte fondateur de la primauté et de l'exclusivité du français ("en langage maternel français et non autrement ") dans les documents relatifs à la vie publique du royaume de France.

    Désormais, en remplacement du latin et autres langues régionales, le français est la langue officielle du Droit et de l’Administration.MAIS OU CHERCHER : les autres actes

     

    LES PAPIERS MEDICAUX ET MILITAIRES

    Les dossiers médicaux ne sont consultables que 120 ans, à dater de la date de naissance de l’intéréssé.

    Pièce officielle crée sous le Second Empire, le livret militaire était remis à celui qui avait rempli son obligation militaire. Il indique toute l’histoire militaire de l’appelé ou de l’engagé : affectations, blessures, décorations. Sont également inscrits son nom, prénom et date de naissance, ainsi que les coordonnées de ses parents

    Pour en savoir plus :

    Les registres militaires avec Généanet : https://www.geneanet.org/blog/post/2010/09/les-registres-matricules-html

    Retracer le parcours militaire de vos ancêtres : https://genea-logiques.com/2013/01/30/retracer-le-parcours-militaire-de-vos-ancetres/

    La carte de France des registres militaires en ligne : https://www.rfgenealogie.com/s-informer/infos/archives/la-carte-de-france-des-registres-militaires-en-ligne

     

    CORRESPONDANCE, REPERTOIRE, FAIRE-PART….

    Etudiez le contenu avec attention :

    -  Les faire-part de tous types : naissance, mariage, décès, communion,

    - les images pieuses dans les missels,

    - les cartes de visite,

    - les correspondances, qui rendent compte de la situation sociale de votre aïeul par sa façon d’écrire, tant par le choix des mots, que de l’écriture ou de la présentation

    - les livrets scolaires et les bulletins de notes....MAIS OU CHERCHER : les autres actes

    La liste est longue et le web nous offre une multitude de possibilité. Soyez inventifs et partagez vos trouvailles !

     

    LA VIE QUOTIDIENNE / LES PHOTOS DE FAMILLE

    N’hésitez pas à parler avec les membres de votre famille ; ils sont la « mémoire » de votre famille. Par exemple, ma grand-mère paternelle m’a beaucoup de la dernière guerre, des perquisitions, des brimades et des privations. Avec ses yeux d’enfants, ma mère m’a également raconté des histoires inoubliables.

    Et puis, il se trouvera toujours une personne qui aura une vielle boîte en fer remplie de vieilles photos. Seules les personnes âgées sont capables d’identifier correctement les gens sur ces photographies ; si elles perdent la mémoire des jours précédents, elles gardent une excellente mémoire de leur passé, avec des anecdotes souvent passionnantes.

     

    MAIS OU CHERCHER : les autres actes LA CONSERVATION DE VOS DOCUMENTS

    Ces documents vous permettront d'enrichir votre généalogie ; pensez toutefois à les protéger en les scannant à chaque fois que cela est possible et à les entreposer dans des conditions de conservations optimales.

    Travail de longue haleine ô combien passionnant, il vous faudra restaurer certaines photographies. J'utilise pour cela un logiciel libre et gratuit, GIMP, que vous trouverez aisément grâce à mon ami Google.

    MAIS OU CHERCHER : les autres actes

    Pin It

    votre commentaire
  • Il y a bien des années que cette idée de blog me trotte dans la tête… Et je n’en suis pas à mon premier essai : blog sur mes chiens, blog sur mes loisirs, blog sur mes photos...mais sur la généalogie, jamais. J’ai commencé mes recherches en 2012 ; j’ai amassé quelques informations mais ne rencontrant que peu d'écho dans ma famille, je me suis sentie isolée : j’avais besoin de partager mes investigations.

    Pourquoi créer un blog de généalogie ?Seulement, voilà, je ne voulais pas tenir un blog et faire étalage de ma famille, qui d’ailleurs n’aurait intéressée que moi !

    Ecrire un blog, c’est aussi avoir des échanges avec d’autres passionnés… enfin je l’espère !

    Ne parler que de mes ancêtres pourrait être rebutant, et ne faire qu’un arbre généalogique ne me suffisait pas, aussi j’ai recherché des généathèmes utiles à tous ; mes aïeux sont issus du monde ouvrier et traverser l’histoire avec eux m’a permis de revisiter des évènements importants ; c’est un peu comme un carnet de voyage dans le temps….

    A la croisée des chemins du Droit et de l’Investigation, le généalogiste (j'ai la prétention de me prendre pour une généalogiste "amatrice" et oui !) est un chasseur d’histoires. En remontant dans le temps, je vais retracer l’historique de MA famille et découvrir la lignée qui est la mienne, aussi lointaine soit-elle. Peut-être vous reconnaitrez-vous… Peut-être y retrouverez-vous des tranches de vie semblables, des anecdotes identiques, des faits d’hiver qui ne vous ont pas laissé indifférents…Pourquoi créer un blog de généalogie ?

    Ce blog n’a aucune prétention, d’autant plus que je suis totalement novice... et qu'il ne sera lu par personne.. Mais pugnace et déterminée, je vais partager mes recherches, mes trouvailles, mes lectures et quelques réflexions.

    L’étude du passé peut faire surgir des évènements familiaux déstabilisants voire tragiques ; mais pour mieux appréhender « qui je suis », j’ai besoin de savoir « d’où viennent mes racines ».

    Bien que trop jeune pour participer à Mai 68, ma trajectoire a toutefois été portée par les luttes féminines et la transformation radicale des conditions de la femme. Je suis de la génération « un enfant si je veux, quand je veux ! ». Ces luttes sont incessantes et l’actualité de tous les jours nous rappelle qu’il ne faut jamais baisser la garde….

    Ceci explique que mes recherches porteront essentiellement sur la lignée cognatique (celle de mes grands-mères paternelle et maternelle) : un juste retour des choses pour porter hommage à toutes ces dames humbles et « ordinaires ». L’histoire des « Femmes » a trop souvent été gommée par celle des « Hommes ».

    Je vous souhaite une bonne lecture et vous remercie de votre visite.

    Françoise

    Pourquoi créer un blog de généalogie ?

    Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires