• Des enfants, joie ou désespoir ?La lecture de "Naissances" me permet de nombreuses interrogations et recherches pour mieux comprendre mes ancêtres et vous aider dans vos investigations ; on dit que "l'enfant est la richesse du pauvre".....

    Oui, mais trop d'enfants entrainent une famille vers la précarité. "Autant d'enfants, autant de plaies".

    On se marie dans la paroisse ou le village proche "pour épouser et reproduire ce qui est bien connu, ce qui est du pays" ; il est vrai que l'étranger a toujours fait peur... Seulement, voilà, "la race, au sens de lignée, se perpétue et (...) dégénère par de fréquentes consanguinités".

    Des enfants, joie ou désespoir ?Des enfants, joie ou désespoir ?

     

    Dans le monde aristocratique, une naissance est une joie - surtout si c'est un garçon ! - dans le monde paysan, elle accable et peut accentuer la pauvreté. Alors, comment faire ?

    Les superstitions et les cultures ancestrales perdurent surtout si elles n’ont aucun fondement scientifique ; nous avons tous entendu dire que le ventre rond d’une femme enceinte annonce la naissance d’une fille ; que celui qui pointe en avant est l’arrivée d’un garçon !

    Je ne parlerai pas des femmes stériles, mises au pilori alors que la société n’avait pas encore envisagé que l’absence de procréation puisse être un problème masculin !... et que dire de la contraception....

    Il existe bien des méthodes contraceptives, telles que les éponges vaginales ou les préparations spermicides, mais elles sont peu divulguées et jugées malhonnêtes puisque ce sont essentiellement les prostituées qui les utilisent. Les pratiques anales et buccales sont jugées contre nature dans une France judéo-chrétienne où les Lois de l’Église sont fortement imprégnées. Restent alors l'étreinte interrompue ou le recours à l'avortement, dont on connait l'issue tragique ; si la femme n'avait pas succombé aux douleurs funestes de l'aiguille à tricoter, elle risquait la peine de mort.... à moins que le "père" n'accepte d'épouser l'infortunée.

    Depuis l'Edit d'Henri II en 1556, une femme enceinte a obligation de déclarer sa grossesse, ceci dans le but de stopper abandon et/ou infanticide ; toute mère homicide est mortellement condamnée. Les dénonciations allaient bon train et certains petits fonctionnaires municipaux partaient à la chasse pour quelques livres...

     Des enfants, joie ou désespoir ?Des enfants, joie ou désespoir ?

     

     

     

     

     

     

     

    Des enfants, joie ou désespoir ?Pour en savoir plus :

    L'Art de faire des garçons, ou Nouveau tableau de l'amour conjugal

    Naissances illégitimes et abandons d'enfants en Anjou au XVIIIème siècle

    Les amours paysannes - Amour et sexualité dans les campagnes de l'ancienne France (XVIème - XIXème siècle)

    Les abandons d'enfants à Nevers à la veille de la Révolution et dans les années 1820

    De l'abandon au placement temporaire : la révolution de l'assistance à l'enfance (Paris 1870-1920)

    Quelles archives pour l'histoire des enfants abandonnés

    Des enfants, joie ou désespoir ?

    Pin It

    votre commentaire
  • L'application Hier et Aujourd'hui

    L'application Hier et Aujourd'hui

    Pin It

    votre commentaire
  • Débloquer vos recherches

    Débloquer vos recherches

    Pin It

    votre commentaire
  • Rechercher l'acte original

    Rechercher l'acte original

    Pin It

    votre commentaire
  • Comment supprimer votre arbre généalogique ?

    Comment supprimer votre arbre généalogique ?

    Pin It

    votre commentaire
  •  L'année 2019 arrive sur ses derniers jours... il me faut commencer à réfléchir pour la nouvelle année : continuité ou nouvelle organisation ?

    Le début d'une nouvelle année peut être l'occasion d'un chamboulement, d'une remise en question, ou d'une pérennité.

    Au hasard d'un surf sur le web (mais est-ce un réel hasard ?) j'ai trouvé ce tableau :

    24 idées de sujets pour l'année à venir

     .... un tableau qui peut me servir de base à réflexions, sachant que le mois de septembre sera, pour moi, janvier 2020.

    Mais comme je ne supporte pas les contraintes et que je ne fais jamais rien comme tout le monde (à l'école j'étais toujours "hors consigne" !) je vais suivre ma ligne de conduite et poursuivre

    - l'histoire de mon arrière-grand-mère Francine BAROIN (nourrice morvandelle ?) mais d'après une trame bien précise,

    - mon voyage transgénérationnel, qui semble m'emmener dans la famille maternelle.

    Et vous ?

    Quel blog allez-vous rédiger ?

    Quelle histoire d'ancêtre allez-vous écrire ?

    24 idées de sujets pour l'année à venir

    Pin It

    votre commentaire
  • Mes recherches sur mon AGM paternelle, Francine BAROIN, m'ont légitimement menées vers la condition féminine.

    Comme toutes les femmes de son époque, Francine a accouché à domicile. J'ai donc recherché une "lecture" susceptible de m'éclairer sur la vie de ces dames, et j'ai trouvé ce livre remarquable....

    Naissances de Mireille LAGETIl a fallu quelques siècles pour dépoussiérer l'accouchement  et prendre la mesure du refus de la douleur, du refus des attitudes "magico-religieuses" et du refus du risque de mort tant pour l'enfant que pour la future mère.

    Habituées aux durs labeurs, aux pénuries alimentaires (voir chapitre les Femmes durant la Grande Guerre, aux souffrances physiques, aux deuils, les femmes des époques passées avaient le sentiment d'être le "berceau de la lignée" ; cet instinct de reproduction n'a pas épargné les femmes de ma famille ; enfin, je parle de ma famille lointaine, celle de mes grands-mères et Agrands-mères et autres....

    Aujourd'hui, les femmes accouchent à l'hôpital ou en clinique ; la "mode" revient doucement au domicile... Autrefois, dans un sentiment d'insécurité, de peurs et de souffrances extrêmes, la femme "s'accouchait seule".

    C'est d'ailleurs le mari, le père de l'enfant, qui déclarait la naissance à la mairie ; la mère, "aux sangs impurs et nauséabonds" devait rester alitée.

    Toute jeune, la femme est maintenue dans l'ignorance ; "elle ne connait rien de son corps". UnNaissances de Mireille LAGET savoir rudimentaire et des légendes locales perpétuées de génération en génération, se transmettent de femme en femme.

    Les quelques femmes indépendantes sont montrées du doigt et taxées de "catins" ; les autres sont écartées des affaires publiques ; elles sont "économiquement ignorées". Qui n'a pas dans sa famille des femmes, des mères, des épouses "sans profession" !!

    Francine devait travailler au champs avec son mari ; je n'ai jamais douté qu'elle ait "une place d'adulte et même d'égale de l'homme".

    Il faudra encore des siècles pour mettre à mal le rapport hiérarchique dans le couple ou la subordination conjugale, formatage obligé de toute jeune fille qui veut monter dans le train de la Société et ne pas rester sur le bord du quai....

    Enfin, ce livre va certainement me permettre d'en comprendre un peu plus sur la vie de mon ancêtre.

    Naissances de Mireille LAGET

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Noël de nos régions : le Nord-Pas-De-CalaisAvec le solstice d’hiver, Noël est devenue une fête profane, célébrée par les croyants comme les non-croyants ; c’est surtout l’occasion de se retrouver en famille autour d’un copieux repas et d’échanger de nombreux cadeaux, tant pour les petits que pour les grands : la tradition.

    Pour ceux qui ont une cheminée, c’est également l’occasion de veiller autour du feu et de raconter des histoires. Mais depuis quelques années « monsieur Modération » s’est installé à notre table… Pour les autres, la bûche de Noël est devenue « le » dessert de Noël.Noël de nos régions : le Nord-Pas-De-Calais

    En Picardie, région originaire de ma mère, la tradition est de manger "le Cougnou, Cugnot, guénieu, Couque ou Coquille de Noël selon que l’on habite les régions Nord Pas de Calais, Picardie ou Champagne.  Ce pain brioché ne se trouve que pendant la période des fêtes. Il était offert aux enfants dans leurs sabots avec une orange. Agrémentée de raisins secs, de pépites de chocolat ou saupoudrée de grains de sucre, la viennoiserie symbolise un petit Jésus emmailloté et peut prendre différentes formes, en gâteau long, fendu par les deux bouts sur lequel sont dessinés des ronds".

    La coquille du Nord est donc une brioche... Et même si la recette semble facile, ne vous fiez pas aux apparences.

    Noël de nos régions : la Picardie

    Bon appétit et Joyeuses fêtes de fin d'année

    Noël de nos régions : la Picardie

    Pin It

    votre commentaire
  • Noëls d'autrefois

    Pin It

    votre commentaire
  • JOYEUX NOEL A MES GENEALOGISTES EN HERBE !

    JOYEUX NOEL à mes généalogistes en herbe !

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Noël de nos régions : l'Alsace (2)La saison des Noëlites a commencé… Noëlites, vous ne connaissez pas ? Mais bien sûr que si … Qui ne regarde pas ces petits films de Noël à l’eau de rose, où la Belle trouve son prince charmant et l’embrasse sous le gui, dans un décor de rues illuminées, des maisons décorées comme jamais !

    Noël est une période de fêtes, de retrouvailles et de partage, autour d'une jolie table.

    C'est aussi la naissance de Jésus de Nazareth. Les Alsaciens sont des Français très chrétiens....

    Noël de nos régions : l'Alsace (2)

    Ma famille paternelle est originaire d'Oberhaslach, sur plusieurs générations, aussi, je me devais ce petit hommage....Noël de nos régions : l'Alsace (2) 

    Pour un Noël traditionnel alsacien, je propose de commencer par un vin chaud et des bretzels, une choucroute "à la strasbourgeoise" et son riesling, du munster bien sûr et pour le dessert....soit une bûche comme à la maison soit un kougloff mais il faut un sacré tour de main !... le tout en dégustant des bredeles, tradition oblige !

    Noël de nos régions : l'Alsace (2)

    Noël de nos régions : l'Alsace (2)

    A Gleckliches Wihnàchte !

    Noël de nos régions : l'Alsace (2)

    Pin It

    2 commentaires
  • Noël de nos régions (2)Nous connaissons tous le look débonnaire et sympathique du Père Noël : mais connaissez-vous réellement son histoire, non pas celle du personnage folklorique américain, le célèbre Santa Claus mais celle du Père Noël de nos régions ?

    Et bien, j’ai fait quelques recherches et je vous les restitue.

    A vous, ensuite, de rechercher les histoires de Noël de vos régions respectives…. Une belle idée de partage avec vos enfants et petits-enfants. Je crois bien que vous allez pouvoir en émerveiller quelques-uns…..

    Nous sommes tous d’accord pour dire que le Père Noël est un personnage mythique, vêtu de rouge et de blanc, dont les racines profondes remontent aux temps immémoriaux.Noël de nos régions (2)

    Et pourquoi avoir choisi décembre ? Si les équinoxes se caractérisent par une durée égale entre le jour et la nuit, les solstices correspondent à une durée de jour minimale ; le solstice d’été correspond au jour le long de l’année, le 21 juin (fête de la musique, une coïncidence ?) et le jour le plus court est, selon les années, le 21 ou le 22 décembre.

    En hiver, le sapin est le seul arbre de nos forêts à rester vert ; depuis les Celtes, il est symbole d’espoir et de renouveau ; le 25 décembre est donc tout choisi pour réunir fête païenne (les Saturnales) et fête chrétienne, l’arrivée de l’enfant Jésus de Nazareth.

    Il existe de nombreuses histoires sur l'origine du Père Noël, et encore plus sur Saint Nicolas, premier Père Noël de l'Est, et protecteur des enfants.

    Noël de nos régions : l'Alsace

    Pour en savoir plus :

    la vraie histoire du Père Noël

    la formidable histoire du Père Noël

    les personnages légendaires du Noël alsacien

    Le père Noël : fonction sociale et destin psychique d'un culte enfantin

    le blog de p'tite môman

    Français de nos régions

    Noël d'autrefois en Alsace

     

    Noël de nos régions : l'Alsace

    Pin It

    votre commentaire
  • Noël de nos régionsEn cette merveilleuse période de fêtes et de partage (je crois d’ailleurs que c’est ma fête préférée – merci à mes parents !) j’avais envie de faire un tour d’horizon des régions de ma famille.

    Je vais déjà commencer par vous faire rêver.. vous sentez ces bonnes odeurs d’épices et de vin chaud, vous voyez ces superbes illuminations, ouvrez grands les yeux, regardez !

    Du côté de mon père, l'Alsace...

    Noël de nos régions

    Du côté de ma mère, le Nord-Pas-de-Calais

    Noël de nos régions

     Cadeau ! So this is Christmas....

    Noël de nos régions

    Noël de nos régions

    Pin It

    votre commentaire
  • Après une longue période de lecture et d'études de la guerre 14-18, je travaille désormais sur les secrets de famille : vaste programme....

    J'ai la conviction que "le génosociogramme se fonde notamment sur la mise en évidence des répétitions de dates anniversaires, permet d'identifier les relations qui lient entre eux et à leur insu, les membres d'une parenté", décrivant "des liens affectifs (positifs ou négatifs) intergénérationnels" attestant "d'identifications inconscientes" (Barbara COUVERT - Au coeur du secret de famille).

    Cette recherche me tient à coeur depuis pas mal de temps, mais j'ai des craintes quant aux "trouvailles" possible. Lorsque l'on lève le voile sur l'histoire de sa famille (4-5 générations et pas plus) on peut être désorienté des révélations....

    Je travaille donc sur le génosociogramme de ma famille.

    Le temps des secrets

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Mon cercle temporel

    J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas juger sa famille : autres gens, autre époque et autres histoires.

    Autres histoires ? Peut-être pas.... Disons que l'Histoire se continue, peut-être même qu'elle se répète sans que l'on en ait conscience.

    J'ai voulu faire le cercle temporel de mon arbre ; il existe de nombreuses vidéos sur you tube mais celle de C. DUCLOS me semblait la plus claire. J'ai scrupuleusement suivi les instructions :

    Mon cercle temporel

     Allez hop, au travail !

    Mon cercle temporel

    Pin It

    votre commentaire
  • La généalogie, ça apporte quoi ?

    "Que l'on est petit, dans une chaîne...."

    La généalogie, ça apporte quoi ?

     

    Pin It

    votre commentaire
  • CHALLENGE A Z 2019 : c'est fini....

    Le Challenge AZ 2019 est terminé :

    vous pouvez toutefois retrouver chaque article des participants, ICI

    Faîtes-vous plaisir, ça en vaut le détour !

    Bonne lecture

    A l'année prochaine, pour une nouvelle aventure !

    CHALLENGE A Z 2019 : c'est fini....

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires