• B comme Berty Albrecht de Dominique MISSIKA

    B comme Berty AlbrechtBerty est l'une des deux femmes inhumées dans la crypte du Mémorial de la France combattante au mont Valérien, une femme résistante, féministe et profondément antifasciste. L’autre résistante est Renée Levy, guillotinée par les nazis le 31 août 1943 à Cologne.

    Lorsque l’on parle de résistants, on pense habituellement aux hommes et pourtant….B comme Berty Albrecht

    Née en 1893 dans un milieu aisé et protestant, Berty Wild est une femme de terrain, qui ne se sent pas à sa place dans une vie de famille bourgeoise.

    En 1912, elle obtient son diplôme d’infirmière et très vite met ses compétences aux services des soldats blessés de la 1ère guerre mondiale auprès de la Croix Rouge.

    En 1918, elle épouse le banquier Frédéric Albrech, qui lui offre une vie luxueuse et part vivre entre les Pays Bas et l’Angleterre ; de cette union naîtront deux enfants, Mireille et Frédéric.

    Très rapidement, elle s’intéresse aux problèmes sociaux, à la condition féminine et rencontre de nombreux intellectuels. Elle commence à « déranger », alors elle quitte Londres et son mari, qui pourtant lui assurera une existence cossue.

    En 1931, elle rentre à Paris et se lie avec Victor Basch, professeur à la Sorbonne et président de la Ligue des droits de l'homme.

    B comme Berty AlbrechtDès 1933 elle crée la revue « Le problème sexuel » , un journal féministe qui s’attaque aux droits des femmes, contraception et avortement, alors interdit par la loi.

    Vichy bafoue toutes les libertés ; le fascisme ne fait que monter en puissance, et Berty accueille en France ses victimes : juifs, opposants politiques aux nazis ou républicains espagnols poursuivis par le régime de Franco.

    Parallèlement à son engagement militant, Berty s’affirme professionnellement en devenant « assistante sociale »

    Et c’est tout naturellement qu’elle met ses compétences aux services des évadés durant la Seconde guerre mondiale qu’elle aide à passer la ligne de démarcation.

    Officiellement Berty travaille pour le Ministère du Travail de Vichy et depuis 1941 elle est installée à Lyon où elle est chargée de régler le problème du chômage féminin : elle ouvre donc des ateliers de couture, où elle exerce - sous couvert - ses activités intenses au Mouvement de Libération Nationale d’Henri Frenay  ; elle va réussir à mettre en contact les résistant de la zone libre avec ceux de la zone occupée et elle va créer un service social pour les résistants ; et ceci au mépris de tous les dangersB comme Berty Albrecht  et au péril de sa vie.

    Dans la tourmente de l’Occupation elle deviendra le chef d’état-major au sein du mouvement Combat. Sa notoriété n’échappe pas au système répressif qui tente de la traquer.

    Arrêtée en janvier 1942, elle est relâchée puis arrêtée une seconde fois en mai et internée à Vals-les-Bains, prison d’état pour les opposants au régime de Vichy. Simulant la folie, elle est internée à l’hôpital du Vinatier de Bron où un commando de résistants parvient à la libérer.

    Sourde aux appels à la prudence de ses amis qui lui conseillent de quitter la France, elle s’engage dans la clandestinité avec le commando de Frenay ; elle est de nouveau arrêtée par la Gestapo le 27 mai 1943 à Mâcon (Saône-et-Loire).

    Après 3 jours de tortures, à bout de force et craignant de parler, Berty décide de se donner la mort en se pendant dans sa cellule.

    Ce livre m’a intimement convaincu que les femmes avaient toutes leurs places dans la Résistance ; même, si elles ne combattaient pas toutes comme Berty, elles résistaient à leur « façon » : en vivant, en faisant cuire la marmite, en observant, en sabotant quelquefois….en occupant le terrain.

    Pour en savoir plus :

    Musée de la Résistance

    Berty Albrecht, résistante, féministe et marseillaise

    Vivre au lieu d’exister

    AJPN – Berty Albrecht

    Le 23 décembre 1942, Berty Albrecht s’évade du Vinatier

    B comme Berty Albrecht

    « CHALLENGE AZ 2020 top départ !C comme Cris de Laurent GAUDE »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Novembre 2020 à 13:55

    Quelle vie ! Triste destin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :