• Louise KOPPE, journaliste et militante

    Qui est Louise KOPPE ? Une amie du célèbre Victor Hugo ? Ce n’est pas cette partie de l’histoire qui m’intéresse. Louise KOPPE est une journaliste, militante, ayant un intérêt pour l’action sociale, action sociale dont on ne parlera pas avant la 1ère guerre mondiale.

    Louise KOPPE, journaliste et militante

    Je n’ai pas pu retrouver son acte de naissance puisque les AD75 ont été détruites « lors des incendies de la Commune en mai 1871, l'état civil parisien antérieur à 1860, a été reconstitué, en partie seulement. Sur les 8 millions d’actes perdus, seul un tiers a en effet été rétabli ».

    Rappelons que l’état civil de Paris se divise en deux grands ensembles :

    • avant 1860, il s'agit de l'état civil reconstitué, en partie seulement ;
    • à partir de 1860, il s'agit de l'état civil « complet » des 20 arrondissements.

    Donc pas d’état civil de naissance mais par contre un acte de mariage : Louise s’est mariée le 10 janvier 1865 à Paris 1er (acte n°10 page 6).

    L’acte de mariage est à mon sens l’acte civil le plus important ; sur cet acte figure de nombreuses informations :

    • le jour et l’heure du mariage : le 10 janvier 1865 à 10h 3/4
    • le marié est Louis Armand RETOUX, tailleur de profession, âgé de 26 ans, né le 17 juillet 1838 à Sap-André, commune de l’Orne ; il demeure au 20 rue des Vieux Augustins à Paris
    • les parents du marié sont
      • Frédéric RETOUX, cultivateur de 60 ans résidant à Sap-André
      • Marie Victoire BESSIN, décédée au moment du mariage
    • la mariée est Catherine Laurence KOPPE, giletière de profession, âgée de 18 ans et par conséquent mineure au moment du mariage ; elle est née le 4 mai 1846, à Paris, et demeure avec son père au 20 rue des Vieux Augustins ; son père s’appelle Jean Pierre KOPPE, il est tailleur de profession, il a 63 ans ; son épouse et mère de Louise, Catherine KAUTH était décédée au moment du mariage.Louise KOPPE, journaliste et militante

    Cet acte nous apprend qu’il n’y a pas eu de contrat de mariage et que les bans ont été publiés dans les règles.

    Sont également mentionnés les témoins :

    • Elie Sébastien GREIFF, tailleur à Paris, 67 ans, résidant rue Feydau à Paris
    • Georges ENEVIN, tailleur de 30 ans, à Paris, résidant également au 20 rue des Vieux Augustins,
    • Melchior EBERHART, tailleur de 50 ans, résidant au 23 rue Taitbout à Paris, « oncle allié maternel » de l’épouse, en l’absence de la mère de Louise,
    • Etienne Julien QUELIEN, rentier de 37 ans, résidant au 45 rue des Plantes à Paris, « témoin requis ».

    Louise KOPPE, journaliste et militanteVous remarquerez que les témoins de ce mariage sont issus, pour l'essentiel, de la congrégation des tailleurs, comme il était coutume de le faire.

    Il sera également aisé de vérifier sur les recensement l'orthographe exacte des différents témoins, puisque nous avons leur adresse respective. Mais là n'est pas mon propos. Je voulais simplement en savoir un peu plus sur cette dame, dont je n'avais jamais entendu parlé, alors que j'ai toujours exercé dans le domaine du social.

    J'ai également pu voyager à travers Paris, dans le quartier du faubourg Montmartre, où j'ai vécu quelques années. Mais internet n'était pas encore arrivé jusqu'à moi...

    Pour en savoir plus :

    La fiche Généanet / Photos et documents

    Wikipedia

    La maison maternelle de Louise KOPPE

    La maison maternelle (photographies)

    Colloque sur l’histoire de la Sécurité sociale (Gallica – 1990)

    La femme de France : journal littéraire et scientifique

    La rue des Vieux Augustins

    Louise KOPPE, journaliste et militante

    « Elles étaient en guerre 14-18M comme (le) Monde retrouvé de Louis-François PINAGOT d’A. CORBIN »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :