• Maurice CHAROLLAIS

    Maurice CHAROLLAISEn évoquant la résistance à Vigneux Sur Seine, il était impossible de ne pas évoquer Louis Joseph Maurice CHAROLLAIS.

    Médecin vigneusien, Maurice CHAROLLAIS était membre du mouvement de résistance Libération-Nord depuis juillet 1942. Engagé volontaire dans les forces médicales FFI (Forces françaises de l'intérieur), il a également aider les réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire), et hébergé des parachutistes américains ou alliés. Il est reconnu « Juste parmi les Nations ».

    Mais qu’est-ce qu’un « juste » ?

    Par définition, une personne juste est une personne qui agit avec équité et conformément au droit. Un « Juste parmi les Nations » est une haute distinction de l’État d’Israël pour avoir incarné le « meilleur » de l’humanité.

    Maurice CHAROLLAIS est né le 11 décembre 1909 à Saint-Symphorien-de-Marmagne (71710, Saône-et-Loire). Je n’ai malheureusement pas pu trouver son acte de naissance sur la toile, puisque les AD 71 sont numérisées jusqu’en 1902.

    Toutefois, petit miracle de Geneanet, j’ai consulté l’arbre généalogique de son fils, qui a très gentiment répondu à un message, en précisant : « D'ailleurs deux autres justes de Vigneux sont de ma famille : Marcel Guillet et sa femme qui étaient son oncle et sa tante. Ces trois distinctions ont été attribuées à la requête d'un adolescent juif qu'ils avaient sauvé en le transférant de Vigneux à Genouilly (Saône et Loire) chez mes grands-parents Marcel Charollais et Jeanne Guillet (sœur de Marcel Guillet) ».

    Cet adolescent s’appelait Joseph Klejner et le récit de son sauvetage se trouve sur AJPN.

    Si les nazis ont pu nous montrer le « côté obscur » de l’humain, il y a eu de bien belles personnes autour de ce petit Joseph…. Pour témoignage cet article d’InfoLilas (n°180 de mai 2018) :

    Maurice CHAROLLAIS

    Il est facile aujourd’hui d’écrire l’héroïsme de ces hommes et de ces femmes, tous en mouvement dans un même élan de solidarité, partout en France. Pourtant il y a moins de 80 ans, ils ont été menacés, dénoncés, traqués et condamnés…

    Présenté comme le « médecin des pauvres » le docteur CHAROLLAIS a été inculpé à la suite d’une dénonciation d’un collaborateur ; il pratiquait alors des IVG encore illégales (il faudra attendre 1975 et la loi Veil) mais avait dû sauver un nombre certains de femmes en grand désœuvrement. Servant la cause des plus démunis, il ne sera réhabilité qu’après son décès…Maurice CHAROLLAIS

    Son fils me précisera toutefois que « outre la médaille des Justes, il avait reçu de son vivant l'US medall of Freedom (médaille américaine de la liberté) pour avoir hébergé chez lui trois aviateurs américains pendant trois semaines en juin 1944 » ; cette distinction est une récompense pour services rendus à la nation par des civils.

    La bravoure et la générosité de ce médecin m’ont particulièrement touchée, d’autant plus que les parents de Maurice CHAROLLAIS ont été instituteurs à Chissey en Morvan (berceau de la famille BAROIN de ma grand-mère paternelle) dans les années 1920-1930 avant d'être nommés à Genouilly (71). Il y a donc vécu avant de s'installer comme médecin à Lucenay l'Evêque, puis à Draveil et Vigneux sur Seine. Que le monde est petit...

    Le Dr CHAROLLAIS est décédé le 5 septembre 1959 à Châteaumeillant, dans le Cher : il avait 49 ans et de belles réussites....

    Sur GENEANET, j'ai pu retracer son arbre généalogique, tout en supprimant les descendants, par souci de confidentialité.

    Maurice CHAROLLAIS

    Pour en savoir plus :

    Geneanet

    Le recours en grâce

    M. Charolais, juste parmi les Nations

    Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie (AJPN) 

    Nomination

    L'allée des Justes à Paris

    Un refuge pour les enfants juifs

    Résister sous l’Occupation

    Les médecins face à l’avortement

    Maurice CHAROLLAIS

    « Une sorcière à la courMaurice Alexandre MARION »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :