• Paulette BONDON

    Paulette BONDONDe nombreux résistants ont œuvré dans l’ombre… les administrateurs du site Société d’Histoire Draveil-Vigneuxet je les en remercie – ont rendu hommage à Paulette BONDON, pour la journée internationale des droits des femmes.

    Paulette BONDON a résidé à Vigneux sur Seine durant près de 17 ans, de 1965 à 1982.

    Elle est née le 2 février 1915 à Paris 20ème ; sur son acte de naissance (AD 75 n°317 page 25), on peut y trouver les informations suivantes :

    Paulette BONDON

     

    • Paulette BONDON est née à domicile avenue Gambetta, Paris 20ème

    • son père est Paul Louis BONDON, 32 ans, employé de commerce,

    • sa mère s’appelle Céline Désirée Valentine PAYEN, 34 ans, employée de commerce également,

    • les témoins étaient Marie KOWALKI, concierge de l’avenue Gambetta et Madeleine PAYEN, caissière

    • et dans la marge, sont mentionnés son mariage avec Manuel BLACHER le 13 janvier 1955 à Paris 3ème ainsi que sa date de décès, le 26 juin 2010 à Saint-Jean en Haute Garonne (dept. 31).

    Soulignons que le père de Paulette a activement participé à la Grande Guerre : 39ème régiment d’artillerie, 60ème régiment d’artillerie lourde et 260ème régiment d’artillerie de campagne. On peut aisément envisager les difficultés de la maman de Paulette (qui a repris le nom de son père...) à élever seule sa fille, en l'absence de son conjoint, reparti sur le front.

    Paulette BONDON est décédée à 95 ans, après s’être engagée pour la France libre refusant une France bafouée et la privation de libertés.Paulette BONDON

    La Résistance intérieure s’organise dès 1940 en réseaux et en mouvements.

    Les réseaux sont de petites structures organisées autour d’un projet commun : sabotages, filières d’évasion, renseignements… Ils sont dans l’action, mais dans le secret et la discrétion. IL en va de leur vie. Ils n’ont aucune activité de propagande et ne publient pas de journal ; ils travaillent pour les Alliés, la France Libre à Londres et agissent au contact direct avec l’ennemi.

    Paulette BONDONLes mouvements quant à eux sont politiques et civils. Leur objectif est de remobiliser la population française, la sortir de sa léthargie et reprendre la lutte contre l’occupant. Rappelons que la presse n’a plus aucune liberté que la propagande est sans limite sous Vichy. C’est la guerre et il manque de tout… mais les « résistants » n’ont pas dit leur dernier mot et ils improvisent...face aux pillages et aux oppressions qui ne cessent de s’accentuer.

    Les mouvements, au regard des Allemands qui s’installent confortablement en France, n’auront pas d’autres choix que de prendre également les armes.

    Paulette BONDON était membre actif du mouvement de résistance « Vengeance » sous le pseudo « Paule Nod ». Durant l’occupation, elle a crée la chorale des petits Poulbots de Montmartre ; pianiste de formation, elle a écrit pour la Légion Etrangère.

    Paulette BONDON a été décoré de la Croix de la Libération, symbole de la France Libre.

    Je n’ai trouvé aucun renseignement faisant état de ses « services » et je le regrette... Mais nous savons tous ce que nous devons à ces « résistantes » de l’ombre ; elles étaient nombreuses à combattre « la nuit » et à lutter pour, qu’aujourd’hui, nous soyons libres « de l’envahisseur germain ».Paulette BONDON

    Ne les oublions pas….

    Pour en savoir plus : 

    Paulette BONDON (fiche GENEANET)

    Fanion Vert Rouge

    Archives du Comité d’histoire de la Deuxième Guerre mondiale

    Le Réseau Vengeance (Résistance française)

    Ceux de la Résistance (CDLR)

    La résistance intérieure

    « La recherche biographique sur un résistant »

    Parcours individuels dans la Résistance

    La lutte clandestine en France. Une histoire de la Résistance, 1940-1945

    Paulette BONDON

    « Retour à TinténiacSecrets d'Antan - Le mal de la guerre... L'obusite »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Blacher Manuel
    Vendredi 30 Juillet à 17:46

    Epoux de Paulette Bondon, je vous précise que mon épouse n'a pas été décorée de la Croix de la Libération.

    Sa marche "Nos Képis Blancs" est la marche officielle de la 13° Demi-Brigade de Légion Etrangère.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :