• Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelleContrairement à ce que les plus jeunes pourraient penser, la majorité n’a pas toujours été fixée à 18 ans ! Sous l’Ancien Régime, elle était même à 30 ans !!!

    Comme tous les garçons de son époque, Émile Théophile avait atteint la majorité civile à 25 ans ; mais dès 20ans, tous les jeunes hommes avaient l’obligation de se faire recenser pour le service nationale. La loi Cissey du 27 juillet 1872 fixe la durée du service militaire de 6 mois à 5 ans.

    Soldat de 2ème classe, Émile Théophile est incorporé à dater du 15 novembre 1900; il est envoyé en disponibilité le 19 novembre 1903 avec un certificat de bonne conduite; mon arrière grand-père a effectué son service militaire d’une durée de 3 ans. Comme tout «libéré» il passe dans la réserve de l’armée active.

    Mais le 1er août 1914, il sera rappelé à l’activité au 119ème régiment d’infanterie territorial (RIT)….

    Pour le moment, nous sommes en 1899 et, outre son incorporation à l’armée, il va également épouser Marie Clémence….

    Mariage d’amour ou de raison ? Marie Clémence DELARUE est la fille de Charles Alfred DELARUE et de Julie Rosa HUBERT ; le couple est originaire de l’Oise depuis quelques générations. Si Julie Rosa est mentionnée comme « journalière ouvrière en chaussures » sur les actes d’état civil, Charles Alfred exerce la profession de « cordonnier ». Pour la petite histoire, mon grand-père paternel, Henri Alfred DEIBER, 3ème fils d’Emile Théophile sera également « cordonnier » et son 2ème prénom est celui de son grand-père paternel. Quant à son prénom Henri, rappelons en toute modestie qu’il fut celui d’un certain nombre de souverains français et allemands.

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    Au moment de son mariage, Marie Clémence n’a que 16 ans ; sa mère a déjà perdu deux enfants, Rose Euphrasie à 1 mois et Mathilde Charlotte à 3 mois.

    Les deux jeunes gens ne sont encore que des adolescents, même si Émile Théophile est un homme, autonome semble t-il et qui gère la maison en l’absence de son père.

    L’acte de mariage de Marie Clémence et Émile Théophile vient confirmer des informations déjà trouvées :

    - Émile Théophile a 20 ans et 8 mois, il est tisseur et vit avec sa mère,

    - son père Émile est absent (voir commentaire ci-dessous pour explication) et qu’un acte de notoriété a été adressé par le Juge de paix (sur l’acte de mariage de Marie Thérèse DEIBER, une sœur d’Emile Théophile, le père Émile était présent en 1886 ; la famille résidait alors sur Reims au 23 cité Bethény à Reims),

    - sa mère Marie Anne est ménagère et présente pour l’union,

    - Marie Clémence est âgée de 16 ans et 5 mois, tisseuse de profession,

    - les deux familles se sont accordés pour le mariage et la publication des bancs ont bien été respectés,

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    Les témoins sont pour le conjoint :

    - Arthur LEBLOND, 27 ans et tisseur à Mouy, également le beau-frère d’Emile Théophile ; en effet, son frère Jules LEBLOND a épousé en 1898 sa sœur Florentine

    - Albert DEVOSSE, 34 ans, cordonnier et ami d’Emile Théophile

    Les témoins sont pour la mariée :

    - Julien DUSUEL, 31 ans, manouvrier – qui épousera en 1894 Rosa Adèle DELARUE, sœur ainée de Marie Clémence

    - Charles MOURET, 23 ans et ébéniste – qui épousera en 1897 Euphrasie Stéphanie, la 2ème sœur de Marie Clémence 

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    Dans un acte de mariage – le plus important à mon sens – outre les témoins et la filiation des mariés, il est important de se pencher sur les signatures. Je peux voir aisément qu’ Emile Théophile et Marie Clémence savent bien écrire leur nom et prénom ; par contre Charles Alfred Delarue, le père de M. Clémence, est en difficulté pour écrire et Marie Anne a signé « Deibur »

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    On pourrait légitimement penser que le jeune couple s’est rapidement marié car ils allaient devenir « parents » mais leur 1er enfant, André, ne naîtra qu’en avril 1901…. ou bien la naissance programmée a été douloureusement interrompue

    Je pense que le couple était follement amoureux, et cette idée me plaît bien !…

    Les deux familles Deiber et Delarue résidaient dans la même commune ; les femmes étaient tisseuses et les hommes tanneurs ou cordonniers.

    Pour en savoir plus :

    Le service militaire en France

    Nos ancêtres dans l’histoire

    Évolution de l'âge de la majorité en France à travers les siècles

    Marie Clémence DELARUE, mon AGMpaternelle

    « L'adolescence d'Emile ThéophileMes avancées - Semaines 12/13 - Mars Avril 2021 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Avril à 14:24

    Information complémentaire concernant Le consentement de mariage  (note du très célèbre Pierre-Valéry Archassal, généalogiste) : « Autrefois, lorsque des parents ne pouvaient pas assister au mariage d’un de leurs enfants, ils pouvaient se rendre chez le notaire pour établir une autorisation de mariage. Le futur époux ou la future épouse présentait cette pièce au curé ou au maire le jour de l’union afin de confirmer que ses parents consentaient à celle-ci. On trouve souvent mention de ce « consentement de mariage » dans les actes et il est parfois précisé qu’il est annexé à l’acte. Mais nous le savons tous, au fil du temps les pièces annexes ont quasiment toutes disparu ou ont été détruites. (...)

    Pourquoi ? Parce qu’il s’agissait d’actes « en brevet », c’est-à-dire établis en un exemplaire unique et remis aux intéressés. Dans les archives notariales, le « brevet » se différencie ainsi de la « minute » : si cette dernière est conservée et constitue les pièces que nous consultons aujourd’hui, le brevet a disparu dans la plupart des cas comme beaucoup de papiers de famille. Seule une mention éventuelle de délivrance subsiste dans le répertoire de l’étude, là où, pour des raisons fiscales, l’officier notait tous les actes qu’il établissait, que ceux-ci soient des minutes ou des brevets.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :