• BIBLIOGRAPHIE & FILMOGRAPHIE

    « Chercher ses racines, c'est au fond se chercher soi-même : qui suis-je ? Quels sont les ancêtres qui m'ont fait tel que je suis ? Des noms d'abord, des dates, quelques photos jaunies ou, avec plus de chance, un testament, une lettre. »

    Claude LEVI-STRAUSS

     

    « Les gens s'intéressent à leur passé parce que la seule chose à laquelle ils peuvent se raccrocher aujourd'hui, c'est leur famille. Pas la famille nucléaire, qui est elle-même éclatée, mais leurs ancêtres, c'est-à-dire ce qui ne leur fera jamais défaut. Ils se raccrochent aux branches.... de leur arbre généalogique ».

    Anne Ancelin-SCHUTENBERGER

    BIBLIOGRAPHIE ET FILMOGRAPHIE

  • Mes recherches sur mon AGM paternelle, Francine BAROIN, m'ont légitimement menées vers la condition féminine.

    Comme toutes les femmes de son époque, Francine a accouché à domicile. J'ai donc recherché une "lecture" susceptible de m'éclairer sur la vie de ces dames, et j'ai trouvé ce livre remarquable....

    Naissances de Mireille LAGETIl a fallu quelques siècles pour dépoussiérer l'accouchement  et prendre la mesure du refus de la douleur, du refus des attitudes "magico-religieuses" et du refus du risque de mort tant pour l'enfant que pour la future mère.

    Habituées aux durs labeurs, aux pénuries alimentaires (voir chapitre les Femmes durant la Grande Guerre, aux souffrances physiques, aux deuils, les femmes des époques passées avaient le sentiment d'être le "berceau de la lignée" ; cet instinct de reproduction n'a pas épargné les femmes de ma famille ; enfin, je parle de ma famille lointaine, celle de mes grands-mères et Agrands-mères et autres....

    Aujourd'hui, les femmes accouchent à l'hôpital ou en clinique ; la "mode" revient doucement au domicile... Autrefois, dans un sentiment d'insécurité, de peurs et de souffrances extrêmes, la femme "s'accouchait seule".

    C'est d'ailleurs le mari, le père de l'enfant, qui déclarait la naissance à la mairie ; la mère, "aux sangs impurs et nauséabonds" devait rester alitée.

    Toute jeune, la femme est maintenue dans l'ignorance ; "elle ne connait rien de son corps". UnNaissances de Mireille LAGET savoir rudimentaire et des légendes locales perpétuées de génération en génération, se transmettent de femme en femme.

    Les quelques femmes indépendantes sont montrées du doigt et taxées de "catins" ; les autres sont écartées des affaires publiques ; elles sont "économiquement ignorées". Qui n'a pas dans sa famille des femmes, des mères, des épouses "sans profession" !!

    Francine devait travailler au champs avec son mari ; je n'ai jamais douté qu'elle ait "une place d'adulte et même d'égale de l'homme".

    Il faudra encore des siècles pour mettre à mal le rapport hiérarchique dans le couple ou la subordination conjugale, formatage obligé de toute jeune fille qui veut monter dans le train de la Société et ne pas rester sur le bord du quai....

    Enfin, ce livre va certainement me permettre d'en comprendre un peu plus sur la vie de mon ancêtre.

    Naissances de Mireille LAGET

     


    votre commentaire
  • Deux soldats, un Français et un Allemand, le temps d'une courte rencontre au milieu de la tourmente de 1918

    Le boche (court métrage)


    votre commentaire
  • Une trève pour Noël en décembre 1914L'incroyable histoire de Noël dans les tranchées

     

     

     

     

     

    Dans les deux camps, c'est la parfaite désolation...

    En ce jour de Noël, les canons se sont tus ; des sapins sont installés sur le haut des tranchées allemandes : "Stille Nacht" est bientôt repris par d'autres chants anglais.

    Deux nations entonnant les mêmes chants de Noël... c'est bien de la magie !

    Chacun enterre ses morts, on échange des petits cadeaux. On ne se battra pas aujourd'hui 25 décembre 1914. Ce jour-là, un peu partout, des milliers de soldats envoyés au front pour tuer l'ennemi, fraterniseront avec des hommes qu'ils ne haïssent pas.....

    L'incroyable histoire de Noël dans les tranchées


    votre commentaire
  • Un témoignage bouleversant de Primo LEVI,  prisonnier au cours de l'année 1944 dans le camp de concentration et d'extermination d'Auschwitz-Monowitz.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Auchwiitz en image : Nuit et Brouillard


    votre commentaire
  • LA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMESLA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMES

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai adoré ce livre ! Mona CHOLLET, journaliste et essayiste contemporaine, parle des femmes modernes, des femmes telles que certains de nos contemporains misogynes les voient ! Ne dit-on pas que derrière chaque "grand homme" se cache une femme ? Et bien moi, j'en suis persuadée !

    Je vous invite à lire également ceci : Des femmes et de la moralité

    Je suis convaincue que derrière chaque homme de ma famille, tapies dans l'ombre, les mères, les femmes, les sœurs, les épouses ont contribué à ce que ma famille est aujourd'hui, ordinaire... et à dire vrai, au fil de mes recherches, ma famille me semble bien peu ordinaire. Chacune de mes découvertes m'aide à mieux la comprendre, à mieux l'aimer.... Ce ne sont plus des noms sur un arbre : j'ai appris à aimer mes aïeux et à les respecter.

    LA PUISSANCE INVAINCUE DES FEMMES


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique