• Organisation & méthode

    Avant de me lancer dans des recherches pures et simples, il m'a fallu répertorier tous les actes que je pouvais trouver. Si la généalogie est à la portée de tous et de toutes, il me semble tout de même indispensable de bien connaître mon Histoire et l'Administration Française.

    Vaste programme me direz-vous, mais passionnant car j'en apprends tous les jours.

    ORGANISATION

     

  • Faire une recherche dans les archives notariales

    Les archives  notariales sont l'ensemble des documents produits par les notaires. Officier public, le notaire reçoit et rédige les actes auxquels les différentes parties doivent ou veulent donner un caractère d'authenticité. Par leur abondance et leur diversité, elles constituent une source précieuse pour les recherches généalogiques...(pour lire la suite)

    Faire une recherche dans les archives notariales

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans cette vidéo, Joanne (Son blog - Les cailloux de mes ancêtres) présente comment rechercher des actes sur les sites internet des services d'archives. Le tout avec un peu de méthodologie générale et plusieurs exemples sur différents sites.

    Faire des recherches sur les sites de services d'archives

    Faire des recherches sur les sites de services d'archives

    Pin It

    votre commentaire
  • Nous sommes nombreux à nous disperser dans nos recherches ; nos activités sont souvent fragmentées, dispersées.

    Inutile de lutter contre la dispersion ; comme on dit « chasser le naturel, il revient au galop ! ». Le meilleur des remèdes me semble l’organisation et la maîtrise de la gestion de cette fragmentation.

    Nos recherches sur le web nous entraînent souvent bien loin de nos investigations initiales ; il est donc important de ramener notre attention vers notre objectif premier. Voici quelques petits conseils :

    Rythmez votre activité

    Pour obtenir le meilleur de vous-même, il faut bien se connaître et repérer, chez chacun, la période de la journée la plus productive ; certains seront du « matin » et d’autres du « soir ». En ce qui me concerne, je suis plutôt du matin…

    Faites une « todo list » un peu à la méthode d’un « bullet journal »

    Sur le web, vous allez trouver des tas d’idées et notamment comment réaliser un journal de recherches.

    Je fais de la généalogie depuis quelques années et je me suis très vite retrouvée confrontée à une somme d’informations – à ranger et à classer – et surtout à hiérarchiser ; il m’a fallu gérer un ordre de priorité et noter ces recherches, pour ne pas prendre le risque de faire plusieurs fois la même investigation.

    Etre passionnée est une bonne chose, mais cet état crée immanquablement du stress et de l’agitation ; vous avez le cerveau qui ébulitionne et vous ne savez plus par quoi commencer...Vous avez déjà utilisé le site des AD de l'Oise, par exemple, mais vous ne savez plus pour quel ancêtre, si c'étaient les recensements, les actes d'état civil... mais vous avez la certitude de l'avoir déjà cherché !

    Priorisez et donnez-vous du temps

    Vous avez peut-être 20, 30 ou même 40 ans devant vous pour finaliser votre généalogie… les archives ne disparaîtront pas. Gagnez en sérénité et réduisez vos ambitions !

    Pour beaucoup d’entre nous, la généalogie est un loisir ; par définition, un loisir est une détente et doit procurer du plaisir. Inutile d’aller vite et de bâcler ; vous prendriez le risque de passer à côté d’une information qui pourrait remettre en question votre histoire familiale.

    *

    Pour résumer,

    • au meilleur moment de votre journée,
    • vous réalisez un journal de recherches, de la forme qui vous convient le mieux (évitez les feuilles volantes!)
    • vous prenez votre temps – et vous bannissez le multi-tâches !
    • et tout en hiérarchisant vos recherches, vous profitez sereinement…

    Si vous n’avez pas trouvé le frère de cet arrière-grand-oncle paternel, ce n’est pas grave, GENEANET vous fera sûrement des propositions demain ; ne dit-on pas également que « la nuit porte conseil » et qu’inconsciemment, au prochain réveil, vous aurez trouvé LA solution à votre investigation….

    Mais là, vous aurez besoin d’un tableau de bord pour noter le fruit de votre travail et ne pas perdre le fil de votre histoire….

     

    Pin It

    votre commentaire
  • "Cent ans après la fin de la bataille de Verdun de 1916, plus de 80 000 dépouilles de soldats seraient encore dispersées sous le sol de la forêt, leurs corps n'ayant jamais été retrouvés.
    Parfois, des restes de ce conflit apparaissent à l'occasion de fouilles ou sont découverts par des promeneurs. Dans tous les cas, ces découvertes sont confiées à Bruno Fremont, médecin légiste et chef des urgences de l'hôpital de Verdun. Bénévolement, il met tout en œuvre pour honorer et donner une identité aux dépouilles.
    Lors des travaux d'aménagement du Mémorial de la bataille de Verdun, en 2016, trois squelettes ont été découverts, mais une seule plaque d'identité militaire à proximité.
    L'enquête est menée par Bruno Fremont, pour identifier le corps du soldat Claude Fournier, qui sera inhumé le 21 février 2018."
    (http://www.film-documentaire.fr)

    C'est un véritable travail d'investigation....Prospection, recherche, méthodologie...

    Dr Frémont : le legiste des poilus

    Dr Frémont : le legiste des poilus

    Pin It

    votre commentaire
  • Où trouver des photos de nos ancêtres ?

    Où trouver des photos de nos ancêtres ?

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • 4 tutos vidéos susceptibles de vous intéresser, relatifs au fonctionnement du site de presse de la BnF ;  site entièrement dédié à la presse ancienne, Retronews est incontournable dans vos recherches généalogiques pour en apprendre plus sur la vie et les activités de vos ancêtres....ou pas !

    Retronews, une source indispensable

    Retronews, une source indispensable

    Retronews, une source indispensable

    Retronews, une source indispensable

    Belles recherches !

    Retronews, une source indispensable

    Pin It

    votre commentaire
  • Un peu de loisrs créatifs !Ma plus grande déception est de ne pas avoir de photos pour illustrer mon arbre généalogique ; il faut dire que, issue d'une "famille ordinaire", mes ancêtres avaient peu le loisir de faire des photographies. Mon père en a fait beaucoup, mais bien évidemment, après les années 1950....

    Et puis, je n'ai aucune armoirie dans ma famille : personne n'est parfait !

    J'ai donc réfléchi à la façon dont je pourrai "décorer" mon arbre ; j'ai trouvé de belles réalisations sur le web... et des moins belles... (ICI) ; j'ai d'abord pensé mettre le blason des villes dont mes ancêtres étaient originaires, et puis comme je ne trouvai pas cela "parlant", j'ai réalisé des silhouettes femme-homme pour les couples de lignée directe :

    Un peu de loisrs créatifs !Un peu de loisrs créatifs !Dans l'arbre GENEANET, l'homme est toujours sous un SOSA pair et se situe nécessairement à gauche ; la femme est toujours sous un SOSA impair et se situe à droite.

    Il m'a suffit de détourer avec GIMP (logiciel de retouche photos) les deux silhouettes.

    De cette façon, je peux repérer très facilement les couples que formaient mes aïeux ; les autres personnes sont des cousins, des frères et des soeurs, voire d'autres conjoints.

    Et voici le résultat :

    Un peu de loisrs créatifs ! 

    De même, au fur et à mesure de mes recherches, j'incorpore une image lorsque j'ai vérifié l'état civil dans sa globalité.

    A vous d'être inventif !

    Un peu de loisrs créatifs !

    Pin It

    votre commentaire
  • D’après Wikipedia « Édith GASSION (dite Édith Piaf), née le 19 décembre 1915 à Paris et morte le 10 octobre 1963 à Grasse, est une chanteuse, parolière, compositrice et actrice française ».

    Afin de vous prouver que tout, mais absolument tout, peut se retrouver sur le net, mais toujours avec méthode, je vais tenter de retracer une partie de l'arbre généalogique de  la très célèbre "môme".

    Grâce aux archives départementales de Paris, je retrouve son acte de naissance (page 10) :

    CAS PRATIQUE : Edith PIAF

    Edith Giovanna est née 4 rue de la Chine ( hôpital Tenon à Paris) ; elle est la fille de

    • Louis Alphonse GASSION, artiste acrobate (34 ans vers 1881)
    • Annette Giovanna MAILLARD, artiste lyrique (20 ans vers 1895)CAS PRATIQUE : Edith PIAF

    et résidait au 72 rue de Belleville, à Paris 20ème.

    Toujours sur cet acte de naissance, j’apprends également que :

    • elle s’est mariée à New York le 20 Sept 1952 avec René Victor DUCOS
    • puis divorcée par jugement du tribunal de la Seine, le 15 mai 1957
    • elle s’est remariée à Paris 16ème le 9 octobre 1962 avec Théophan LAMBOUKAS
    • elle est décédée à Paris 16ème le 11 octobre 1963

     

    Ayant le nom de ses parents, je recherche les actes d’état civil sur FILAE ; je me réserve le droit de vérifier mes informations ultérieurement sur GENEASTAR, où très certainement doit être mentionner Edith PIAF.

    CAS PRATIQUE : Edith PIAF

    Je retrouve une personne du nom de Louis Alphonse GASSION né en 1881, sur la commune de Falaise. Je pars du postulat qu’il est la bonne personne que je cherche puisqu’il est mentionné sur plusieurs lignes.

     

    Je vais sur les archives départementales du Calvados (page 166) et retrouve l'acte de naissance du père d'Edith.

    CAS PRATIQUE : Edith PIAF

    Je note que Louis Alphonse est né le 11 mai 1881 à Falaise, rue du faubourg St Laurent, que sa mère se nomme DESCAMPS Léontine Louise (20 ans née vers 1861) et que son père, Victor Alphonse GASSION est écuyer ( 30 ans né vers 1851).

    Pour visualiser la famille dans son ensemble, je vais regarder les recensements de l’année 1881 ; la commune de Falaise est divisée en cantons nord et sud. La rue du Fbgt St Laurent est dans la région nord (après avoir vérifié sur une carte de Google mon ami) :

    CAS PRATIQUE : Edith PIAF

     

    Je m'aperçois alors qu'il y a 2 familles GASSION (peut-être une tante ?) et que Louis est gardé par son grand-père.

    Et sur le recensement de l'année 1886, la famille de Louis est déjà partie.

    Si je regarde d'un peu plus près, la famille d'Edith appartient à la grande famille du cirque ; en recherchant sur Google j'ai pu remarqué que Falaise avait traditionnellement accueilli de cirques franco-italiens. Je vais une recherche rapide sur wikipedia et trouve des informations sur Annette Giovanni MAILLARD, plus communément appelée Line MARSA.    

       Sur l'acte de naissance de Louis Alphonse GASSION, le père d'Edith, il est également mentionné qu’il s’est marié à Sens (Yonne) avec la mère d’Edith le 4 septembre 1914. Je pourrai rechercher l'acte de mariage du couple sur le site des archives départementales de l'Yonne, puis les tables décennales et les recensements... Et ainsi de suite....

    Les démarches de recherche sont toujours identiques.....  A vous de jouer sur votre arbre !

    CAS PRATIQUE : Edith PIAF

    Pin It

    votre commentaire
  • MAIS OU CHERCHER ?IL me semble que le meilleur moyen de commencer est de partir de soi. Je connais mes parents, connaissais mes grands-parents, et j’ai très facilement pu remonter jusqu’à mes arrières-grands-parents. Après quelques lectures sur le web, je me suis vue submergée par une multitude de documents officiels ; il m’a donc très rapidement fallu faire un tri et prioriser.

    Les Archives départementales sous l’égide du Ministère de la Culture et des Archives de France, ont entrepris une grande campagne de numérisation. De ce fait, archives départementales et communales mettent leurs documents sur le web, à disposition du plus grand nombre.

    Site internet des Archives de France

    Site internet des Archives nationales

    Site internet des Archives nationales du monde du travail

    Site internet des Archives nationales d'outre-mer

    Annuaire des services d'archives de France

    Portail européen des archives

    Mais voilà, où chercher et comment ne pas se perdre dans tout ce fatras….

    Le livret de famille et les actes d'état civil sont les pièces essentielles pour apporter la preuve d’une filiation. Les actes d’état civil sont inscrits sur des registres administratifs au niveau des communes.

    Pièce précieuse pour débuter vos recherches, vous pourrez peut-être retrouver le livret de famille de vos parents, grands-parents voire arrière grands-parents…Remis aux époux lors de leur mariage, il comporte :

    - leurs noms et leurs prénoms,MAIS OU CHERCHER : les actes d'état civil

    - leurs dates de naissance

    - la date et le lieu du mariage,

    - les noms et prénoms de leurs parents

    - l’existence éventuelle d’un contrat de mariage, avec les références du notaire qui l’a établi,

    - et sur les pages suivantes, les noms et prénoms des enfants du couple

    Toutefois, impossible de poursuivre vos recherches au-delà de 1877, date de naissance du livret de famille ; en effet, durant le tragique épisode de la Commune de Paris et l’âpreté des combats, l’Hôtel de Ville est incendié, détruisant la bibliothèque et la totalité des archives de l’état civil parisien ; le sénateur Jules Simon (27.12.1814 – 08.06.1896) crée le « livret de famille »

    Ce livret fige l’orthographe des noms de famille puisqu’un même document est apporté à l’occasion de tous les actes d’état-civil d’un même couple : date et lieu de naissance des enfants, date et lieux du décès des enfants mineurs, la date et le lieu de décès des époux (si le livret a été apporté lors de la déclaration de décès).

    Les autres actes d’état civil n’en sont pas moins intéressants :

    Les Actes de naissance

    Selon les communes, vous pourrez transmettre votre demande par courrier postal ou bien courrier électronique ; le mieux est de demander une "copie intégrale" avec filiation, dans la commune du lieu de naissance de votre ancêtre.

    Demande d'acte de naissance : copie intégrale ou extrait (naissance en France) - Service gratuit

    Demande d'acte de naissance : copie intégrale ou extrait (naissance à l'étranger) - Service gratuit

    Certains documents comportent des « mentions marginales » : elles modifient l’état civil de l’intéressé ; reconnaissance d’un enfant naturel, rectification de l’état civil, légitimation adoptive, adoption, mariage, séparation de corps, divorce….

    A partir de 1897, est inscrit « en mention marginale » la date du mariage et celle du décès à partir de 1945.

    A partir de 1922 est fait mention dans l’acte de naissance de la date et du lieu de naissance des pa 

    Les Actes de mariage

    L’acte de mariage est indispensable pour avancer en généalogie puisque des informations importantes sont mentionnées. Sur un seul acte, sont indiqués :

    • la date et le lieu de naissance des mariés,
    • la date de naissance des parents (avec lieu de décès le cas échéant)
    • si les parents sont décédés, sont alors mentionnés les grand-parents, ainsi que d’autres membres de la famille (frères, cousins, oncles, …)
    • Le nom des témoins.

    Acte de mariage

    Annuaire des mairies

    Les Actes de décès

    Ces pièces permettent de connaître entre autre le métier et l’adresse du défunt....Et puis, pas d'acte de décès, pas d'autorisation d'inhumer.

    Acte de décès

     Bon courage, vous avez de quoi bien travailler  !

    MAIS OU  CHERCHER : les actes d'état civil

    Pin It

    votre commentaire
  • Outre les actes d’état civil, il existe également d’autres documents qui pourraient bien vous en apprendre sur la vie de vos aïeux.

    LES ACTES NOTARIÉS

    Le notaire établit tout contrat en plusieurs exemplaires et les actes notariés sont une bonne basse pour comprendre et étudier la transmission d’un patrimoine. Aujourd’hui nous faisons peu appel aux compétences d’un notaire (contrat de mariage, acte de vente, d’achat, donation, succession…. ), mais autrefois, il était très souvent sollicité pour

    - un prêt de quelques sous,

    - les actes de vente qui renseignent sur l’évolution socio-économique de vos ancêtres,

    - les testaments

    - les contrats de mariage, où sont mentionnés la dot de chacun des époux et le trousseau de la mariée,

    - les inventaires après décès

    La "minute” est l’original de l’acte dressé par le notaire qui le conserve dans ses archives. C’est le document que l’on retrouve en série E des archives départementales.

    La “grosse” est la copie de l’original de l’acte authentique, et elle est remise à chacune des parties intéressées au contrat, donc à retrouver dans les archives familiales.

    Ces documents sont importants pour connaître la situation économique et sociale de vos ancêtres. En ce qui concerne les miens, ils étaient ouvriers et ne possédaient aucun bien.

    Pour en savoir plus :

    Généawiki : https://fr.geneawiki.com/index.php/Actes_notari%C3%A9s

    Généafrance : http://www.geneafrance.org/rubrique.php?page=notaire

     

    LES PAPIERS RELIGIEUX

    En août 1539, le roi de France Henri IV édicte une ordonnance, dite de Villers-Cotteret, qui réforme la la juridiction ecclésiastique, réduit certaines prérogatives des villes et rend obligatoire la tenue des registres des baptêmes, mariages et sépultures par les curés, exception faite toutefois de la communauté juive et de quelques excommuniés. Ce texte législatif est l'acte fondateur de la primauté et de l'exclusivité du français ("en langage maternel français et non autrement ") dans les documents relatifs à la vie publique du royaume de France.

    Désormais, en remplacement du latin et autres langues régionales, le français est la langue officielle du Droit et de l’Administration.MAIS OU CHERCHER : les autres actes

     

    LES PAPIERS MEDICAUX ET MILITAIRES

    Les dossiers médicaux ne sont consultables que 120 ans, à dater de la date de naissance de l’intéréssé.

    Pièce officielle crée sous le Second Empire, le livret militaire était remis à celui qui avait rempli son obligation militaire. Il indique toute l’histoire militaire de l’appelé ou de l’engagé : affectations, blessures, décorations. Sont également inscrits son nom, prénom et date de naissance, ainsi que les coordonnées de ses parents

    Pour en savoir plus :

    Les registres militaires avec Généanet : https://www.geneanet.org/blog/post/2010/09/les-registres-matricules-html

    Retracer le parcours militaire de vos ancêtres : https://genea-logiques.com/2013/01/30/retracer-le-parcours-militaire-de-vos-ancetres/

    La carte de France des registres militaires en ligne : https://www.rfgenealogie.com/s-informer/infos/archives/la-carte-de-france-des-registres-militaires-en-ligne

     

    CORRESPONDANCE, REPERTOIRE, FAIRE-PART….

    Etudiez le contenu avec attention :

    -  Les faire-part de tous types : naissance, mariage, décès, communion,

    - les images pieuses dans les missels,

    - les cartes de visite,

    - les correspondances, qui rendent compte de la situation sociale de votre aïeul par sa façon d’écrire, tant par le choix des mots, que de l’écriture ou de la présentation

    - les livrets scolaires et les bulletins de notes....MAIS OU CHERCHER : les autres actes

    La liste est longue et le web nous offre une multitude de possibilité. Soyez inventifs et partagez vos trouvailles !

     

    LA VIE QUOTIDIENNE / LES PHOTOS DE FAMILLE

    N’hésitez pas à parler avec les membres de votre famille ; ils sont la « mémoire » de votre famille. Par exemple, ma grand-mère paternelle m’a beaucoup de la dernière guerre, des perquisitions, des brimades et des privations. Avec ses yeux d’enfants, ma mère m’a également raconté des histoires inoubliables.

    Et puis, il se trouvera toujours une personne qui aura une vielle boîte en fer remplie de vieilles photos. Seules les personnes âgées sont capables d’identifier correctement les gens sur ces photographies ; si elles perdent la mémoire des jours précédents, elles gardent une excellente mémoire de leur passé, avec des anecdotes souvent passionnantes.

     

    MAIS OU CHERCHER : les autres actes LA CONSERVATION DE VOS DOCUMENTS

    Ces documents vous permettront d'enrichir votre généalogie ; pensez toutefois à les protéger en les scannant à chaque fois que cela est possible et à les entreposer dans des conditions de conservations optimales.

    Travail de longue haleine ô combien passionnant, il vous faudra restaurer certaines photographies. J'utilise pour cela un logiciel libre et gratuit, GIMP, que vous trouverez aisément grâce à mon ami Google.

    MAIS OU CHERCHER : les autres actes

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique